A l’approche du match crucial des Lions contre les Comores, Pétrus Boumal s’est longuement confié lors d’une interview accordée à Foot Mercato. Il est notamment revenu sur la prochaine Coupe d’Afrique des Nations que le Cameroun disputera en cas de qualification le 22 mars prochain et le retrait de l’édition 2019 par la CAF en novembre dernier.

En ce qui concerne la CAN 2019 qui se disputera en juin / Juillet prochain, Pétrus Boumal se montre très optimiste et estime avoir encore toutes ses chances d’être retenu dans le groupe des Lions par Clarence Seedorf en cas de qualification. “Tout est possible. Evidemment, c’est un objectif. Si je suis appelé, c’est à moi de montrer que je mérite d’être dans ce groupe, de faire ce qu’il faut. J’étais blessé lors des derniers rassemblements et j’ai dû déclarer forfait. Maintenant, je suis apte, on a bien bossé, je suis prêt. Je serai toujours là, fier de représenter mon pays. Pour beaucoup, c’est un rêve. Pour la CAN, on verra. Mais c’est certain que tous les footballeurs professionnels camerounais aspirent à la liste finale et espèrent y participer. Comme d’autres, je vais attendre ça tranquillement, faire tout ce qu’il faut pour y être. Le coach prendra sa décision. C’est toujours un plus, un bonus de bénéficier du savoir-faire de Clarence Seedorf et Patrick Kluivert. Ils t’apportent toujours quelque chose. On a juste à écouter et à appliquer les consignes.”

Le milieu de terrain du FC Ural a également livré son sentiment sur le retrait la CAN par le comité exécutif de la Confédération Africaine de Football. “Je me dis, dans chaque mal, il y a un bien. Je ne suis pas fataliste. Cela me vient de mon expérience personnelle. Ce que tu penses être mal, peut-être que cela te protège d’autre chose. Je me dis que si l’on n’a pas pu organiser la CAN cette année, peut-être qu’on sera mieux préparés pour 2021, que le pays sera mieux structuré, qu’il pourra mieux accueillir les équipes et les supporters qui viendront soutenir leurs nations. Ce n’est pas la fin du monde.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Veuillez insérer votre nom ici