La Fédération Camerounaise de Football dissout la Ligue

0
235

Réunis ce mercredi en session extraordinaire, le Comité Exécutif de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a décidé de dissoudre la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC). 

La FECAFOOT a décidé d’entériner ce mercredi la décision des dix-huit clubs regroupés au sein de l’Association des Clubs d’Elite du Cameroun (ACEC). Ces derniers, au cours d’une réunion qui s’est déroulée la semaine dernière, avait voté la dissolution de la Ligue. Par cette décision, la FECAFOOT retire les compétences déléguées à la Ligue de Football pour l’organisation des championnats professionnels. Elle devrait logiquement prendre la relève pour l’organisation prochaine des championnats.

Il faut dire que cette décision est fortement contestée par le président de la Ligue, le Général Pierre Semengue. Ce dernier estime que la Fédération utilise des prétextes pour ne pas avoir à appliquer le verdict du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) qui avait pourtant donné raison à la Ligue le mois dernier dans son litige l’opposant à la FECAFOOT. Anticipant ce scénario, Pierre Semengue a d’ores et déjà annoncé qu’il saisira de nouveau la justice pour obtenir gain de cause. La situation est d’autant plus cocasse que le match d’ouverture du championnat « organisé par la Ligue » a eu lieu dimanche dernier entre Coton Sport de Garoua et Panthère du Nde au stade Ahmadou Ahidjo. La FECAFOOT menace d’ailleurs de sanctionner les deux clubs ayant pris part à ce match sans autorisation de sa part.

Quoiqu’il en soit, cet interminable imbroglio pénalise les footballeurs camerounais. Une nouvelle désillusion pour les joueurs qui espéraient une nouvelle fois pouvoir reprendre leur activité. Il faudra encore attendre. Il s’agit également d’une très mauvaise nouvelle pour le sélectionneur des Lions A’, en difficulté dans sa préparation pour le CHAN 2021 et qui ne peut donc pas compter sur le championnat pour observer de nouveaux joueurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici