Charlène Meyong célèbre son but face à la Côte d'Ivoire

Grâce à des buts de Charlène Meyong et d’Ajara Njoya, les Lionnes Indomptables battent les Eléphantes et se qualifient pour le dernier tour des éliminatoires des Jeux Olympiques 2020.

C’est un début de rencontre crispé qu’ont servies les Lionnes Indomptables et les Eléphantes au public du stade Ahmadou Ahidjo. Les gestes incomplets, les passes imprécises rythment les premières minutes de la partie chez les Lionnes comme chez les Eléphantes. C’est peut-être dû à la fatigue. Les rares offensives des Lionnes sont rapidement contrecarrées par la défense des Eléphantes et vice versa. Le sélectionneur des Lionnes a aligné le même dispositif que lors de la manche aller à Abidjan. C’est peut-être ce qui explique que les ivoiriennes courci-cuitent le jeu camerounais. Stoppées plusieurs fois sur leurs ailes respectives, Gabrielle Aboudi et Ajara Njoya vont opérer un changement de poste. Gabrielle Aboudi va passer à gauche et Ajara Njoya à droite. Ces repositionnements vont changer le cours de la partie. Gabrielle Aboudi réussit deux infiltrations sur le flanc gauche de la défense ivoirienne mais ses centres ne trouvent personne. L’attaquante camerounaise effectue une nouvelle percussion. Son centre dans la surface de réparation trouve cette fois Ajara Njoya qui fait preuve d’altruisme et glisse la balle à Charlène Meyong laissée sans marquage. La camerounaise reprend le ballon sans contrôle. But pour les Lionnes (1-0).

Le but camerounais ne va pas fragiliser les adversaires tant que ça. Elles continuent de s’opposer aux attaques camerounaises et arrivent même à se procurer plusieurs occasions, qui ont pour certaines échouées dû fait de la défense camerounaise dans un premier temps et de sa gardienne dans un second temps. C’est le cas à la 45ème minute sur un corner, la tête de la Rebecca Elloh passe juste au-dessus de la transversale de la gardienne Ange Bawou. Les deux équipes vont récupérer à la pause. Le score est en faveur des Lionnes Indomptables (1-0) à la mi-temps.

En seconde période, les Ivoiriennes vont prendre les Lionnes à contrepied. Elles vont mener multiplier les attaques sur le couloir gauche de Cathérine Mbengono. Cette stratégie va finir par payer puisque trois minutes après le coup d’envoi de la seconde période sur un centre parti du couloir gauche, la balle jouée en mode ping-pong créée un cafouillage qui profite à Rebecca Elloh qui n’a qu’à pousser la balle dans les filets (1-1).

C’est le pire scénario pour les Lionnes Indomptables et le public venu nombreux assisté à la victoire du Cameroun. Les visiteuses prennent davantage confiance juste après l’égalisation. Les combinaisons s’enchaînent côté ivoirien alors que les Lionnes montrent de plus en plus des signes de fatigue. La défense camerounaise très sollicitée, peut compter sur les interventions d’Estelle Johnson, de Falone Meffometou ou même de Colette Ndzana repositionnée à gauche avec l’entrée d’Alvine Njollè. Les Lionnes font faire appel au second souffle de Charlène Meyong. C’est en véritable métronome que la milieu de terrain va se comporter alors que les batteries et le moral des camerounaises semblent à plats. Présente dans les duels aériens et terrestres, elle est aidée à la récupération par Raïssa Feudjio. Les Lionnes vont obtenir un coup franc dans le camp des ivoiriennes. Le centre dans la surface de Gabrielle Aboudi va être dévié de la tête vers l’arrière par une défenseure des oranges. La balle déviée va trouver Ajara Njoya face à face avec la gardienne ivoirienne. La camerounaise marque mais la juge de touche lève son drapeau. Le public du stade Ahmadou Ahidjo manifeste son mécontentement mais la décision a déjà été prise par le corps arbitral. Hors-Jeu.

On dirait que cette décision a transformé les poulaines d’Alain Djeumfa. Les Lionnes reprennent du poil de la bête. Au départ de la contre-attaque camerounaise, Charlène Meyong. La milieu de terrain trouve Gabrielle Aboudi qui met en évidence sa pointe de vitesse. Elle laisse son vis-à-vis au carreau. Elle pénètre dans la surface adverse et elle est fauchée par une ivoirienne. Le central de la partie était à deux mètres de l’action, elle reste stoïque. Il n y’a pas faute selon les arbitres. Le public est à deux doigts de l’énervement. Les Lionnes quant à elle ne se découragent toujours pas. Elles mettent les bouchées doubles. C’est dans un schéma identiques à l’action où Aboudi a été fauchée que Charlène Meyong trouve grâce à une passe de l’extérieur du pied trouve Aboudi. La capitaine des Lionnes est une fois de plus fauchée dans la surface ivoirienne par la nouvelle entrante Coulibaly Tiegnon. Cette fois, c’est la bonne. Pénalty. Le central est catégorique. Le public exulte de joie alors qu’Ajara Njoya se saisit du ballon. L’attaquante marque et donne l’avantage au Cameroun (2-1) à trois minutes de la fin de la partie. Le score va rester inchangé jusqu’au coup de sifflet final. Les Lionnes battent les Eléphantes et se qualifient pour le cinquième et dernier tour des éliminatoires des Jeux Olympiques 2020.

Fiche technique du Cameroun

16 Ange Bawou

6 Estelle Johnson

15 Colette Ndzana

4 Cathérine Mbengono

12 Falonne Meffometou

17 Brigitte Omboudou

8 Raïssa Feudjio

13 Charlène Meyong

7 Gabrielle Aboudi

3 Ajara Njoya

11 Alexandra Takounda

Remplaçantes

18 Michelle Akaba

10 Grâce Yango

14 Flora Kameni

2 Claudia Dabda

1 Carole Mimboe

5 Alvine Njollè

1 COMMENTAIRE

  1. Le tribalisme a pris le dessus Au Cameroun même les journalistes y entre confrère reportage dernier match.Cameroun Cap Vert.
    Le fait de changer les entraîneurs n’ait pas une solution car vous rendrez nos joueurs bête .
    Vous n’aidez pas les Cameroun mais vous le tué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Veuillez insérer votre nom ici