L’entreprise camerounaise Prime Potomac Cameroun entend proposer à l’Etat du Cameroun la construction d’un grand stade, de quatre terrains d’entraînement et d’un hôtel dans les villes de Maroua, Ngaoundéré, Bertoua, Bamenda et Ebolowa. L’annonce a été faite par le directeur général Ben Modo lors d’une conférence de presse.
C’est fort de son expérience obtenue sur le terrain lors de la réalisation des travaux de construction et de rénovation des infrastructures devant accueillir la Coupe d’Afrique des Nations dans la ville de Garoua, que l’entreprise Prime Potomac a mis sur pied le projet “Opportunités 2021”. Ce projet dont le dossier est déjà monté par les services de Prime Potomac consiste en la construction de 05 stades de compétition, 20 terrains d’entraînement et de 05 hôtels quatre étoiles dans certaines villes qui n’auront pas été choisies comme sites de compétition pour l’organisation de la CAN, à savoir: Maroua, Ngaoundéré, Bertoua, Bamenda et Ebolowa.

Le coût total de ces travaux s’élève à 215 milliards de francs CFA soit 43 milliards par site.
Le projet “Opportunités 2021” qui entre en droite ligne avec le vaste programme de développement des infrastructures sportives qu’a débuté l’Etat du Cameroun, n’a pas encore été présenté au gouvernement camerounais mais le DG de Prime se veut confiant pour ce qui est de la validation par l’Etat. « Nous sommes confiants que nous portons un projet qu’il est difficile de battre, dit-il encore. Nous savons que ce sera extrêmement difficile de faire mieux que ce qui est proposé aujourd’hui » déclare Ben Modo.
Si ce projet est validé et réalisé en plus de ceux en cours de finition, au bout de deux ans, le Cameroun fera son entrée dans la sphère très réduite des pays pouvant accueillir la compétition majeure de la CAF et même des compétitions internationales de la FIFA telle que la coupe du monde féminine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Veuillez insérer votre nom ici