Michel Tadoun, formateur FFF et promoteur de la TAD Sport Academy.

Les Champions d’Afrique U17 connaissent depuis quelques jours, les visages de leurs adversaires durant la phase de groupe de la Coupe du Monde U17 de la FIFA Brésil 2019. Le Cameroun sera aux prises avec l’Argentine, l’Espagne et le Tajikistan.

Le gros défi pour la fédération camerounaise de football  sera de mettre en condition cette équipe qui participera 16 ans après à une phase finale de coupe du monde U17 pour que les frasques en cascque qui ont rythmé la CAN des séniors n’entachent pas la campagne de cadets. C’est ce que pense bon nombre d’observateurs à l’instar du formateur à la fédération française de football (FFF), Michel Tadoun.

C’est également fort de son expérience de joueur qu’il pense que le travail autour et à l’intérieur de cette sélection devrait débuter maintenant. « Le Cameroun est dans une poule très relevée. Logé dans une groupe où se trouvent deux favoris à savoir l’Argentine qui est championnet l’Espagne. Certes le Cameroun est champion sur le continent africain mais on va dans une compétition d’un tout autre niveau où il faut prendre en compte les réalités du professionnalisme. C’est la raison pour laquelle j’invite le sélectionneur des Lions U-17 à renforcer son équipe sur la base de son noyau que nous avons vu pendant le tournoi en Tanzanie. Pour ce faire, il devra bénéficier de l’accompagnement de la fédération camerounaise de football qui devra faire rapidement débuter les championnats nationaux des jeunes afin de donner un champ de vision plus large au sélectionneur, mettre sur pied une stratégie de détection sur l’ensemble du territoire national avec le soutien de la direction technique nationale, multiplier les stages, les matches amicaux contre de sérieux sparring partners et rechercher des tournois amicaux qui serviront de galops d’essai à notre équipe cadette, déclarait Michel Tadoun. »

Alors que Thomas Libih, sélectionneur des Lions cadets est sur le point d’être remplacé par le duo Jean-Alain Boumsong – Joël Epalle, malgré son exploit réalisé en ramenant le  trophée de la CAN U17, le promoteur de l’académie TAD Sport pense que « Le rôle de fédération sera aussi de laisser le sélectionneur s’exprimer en le laissant faire ses choix car personne ne connait cette équipe mieux que lui pour le moment. Il y a des chances que cette génération des U-17 prenne le relais chez les U-23 dans un premiers temps et chez les seniors un peu plus tard, si et seulement si les joueurs et le staff sont bien entourés. Il ne faut pas oublier que cette une catégorie où les jeunes sont encore en apprentissage, en développement. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Veuillez insérer votre nom ici