Ce huitième de finale entre l’Angleterre et le Cameroun (3-0) restera sans doute dans les annales en raison du nombre de décisions contestables prises par le corps arbitral. Dégoûtées, les Lionnes ont tout de même continuer à se battre bec et ongles sur le terrain pour tenter d’arracher un résultat.

Raissa Feudjio n’y est pas allée par quatre chemins pour décrire l’arbitrage de ce Cameroun – Angleterre. Pour la milieu de terrain camerounaise, l’arbitre chinoise QIN Liang a pris de mauvaises décisions « La FIFA devrait dire que c’est la Coupe d’Europe parce que vu ce qui s’est encore passé ce soir, on a l’impression que le VAR c’est juste pour les équipes africaines. C’est frustrant pour nous qui venons démontrer que l’Afrique a un talent et qu’on se retrouve bloqué par l’arbitrage. L’arbitre siffle un coup franc indirect, qui n’était pas une passe. Après sur le deuxième but, le juge de touche signale le hors-jeu. Le central n’a même pas solliciter le VAR et a validé ce but. A ce moment, nous étions dans le pétrin. La plupart d’entre nous ne voulait plus jouer. On avait envie de laisser le match aux Anglaises. Mais on a pensé à notre pays et on s’est dit qu’il faut défendre les couleurs jusqu’à la fin malgré le fait que l’arbitre continuait son sale boulot. »

Raissa Feudjio n’oublie pas de souligner le rôle clef joué par Alain Djeumfa pour maintenir les joueuses dans le coup malgré la frustration « Le coach nous a dit aux vestiaires que si l’arbitre a décidé ce soir que l’Angleterre va gagner, vous allez représenter le Cameroun, donner tout et démontrer au monde entier que vous avez fait ce qu’il fallait pour jouer au foot mais que l’arbitre veut nous en empêcher. Je suis très déçu par l’arbitrage. Nous nous plaignons depuis le début de la compétition. S’il y a le VAR, c’est pour tous les pays. Mais là nous avons l’impression qu’ils sont contre les pays africains. C’est honteux pour une coupe du monde. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Veuillez insérer votre nom ici