A quelques semaines du début de la Coupe du Monde U17 qui aura lieu du 26 octobre au 17 novembre prochain au Brésil, le Cameroun, Champion d’Afrique en titre, se prépare pour se grand rendez-vous sous la houlette de Thomas Libiih. L’entraîneur camerounais essaye tant bien que mal de renforcer son effectif en faisant appel à des joueurs évoluant à l’étranger. Des choix qui laissent place à de nombreuses spéculations.

A l’occasion d’une interview accordée à notre confrère Daniel Fils Injeck hier après-midi, Thomas Libiih est revenu sur la préparation des Lions cadets et l’effectif à sa disposition. Le vainqueur de la CAN 1988 avec le Cameroun a déclaré faire face à de nombreuses difficultés dans sa préparation pour le Mondial notamment en ce qui concerne la supervision de ses futurs adversaires. Il a eu droit au refus de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) qui évoque le manque de fonds pour accompagner cette démarche. Thomas Libiih a toutefois confirmé que la sélection nationale des U17 ira disputer un tournoi CAF/UEFA à Istanbul (Turquie) dans les prochains jours. Les Champions d’Afrique seront opposés au Paraguay, à l’Angleterre et à l’Angola.

En ce qui concerne les nouveaux convoqués, Thomas Libiih donne des précisions “Ce sont des Camerounais et non des Centrafricains donc ils doivent aussi avoir la chance de rejoindre la tanière. Je pense que c’est le mérite qui doit primer. Je n’ai pas réclamé une pléiade de joueurs. J’en ai demandé seulement 3. Ils viendront s’essayer sur le terrain. S’ils méritent leur place tant mieux. Si ce n’est pas le cas, ils retourneront dans leur club […]

Ce n’est pas parce qu’on s’appelle tel ou tel que tout de suite on gagne une place. Tous les Camerounais qui exercent ce métier ont une chance d’intégrer cette équipe. C’est vrai qu’on n’a pas eu suffisant de temps, le temps fait défaut. Je pense qu’on aurait pu découvrir encore d’autres joueurs mais on fait avec ce qu’on a et on avance.”

Pour finir, l’entraîneur des Lions U17 a déclaré ne pas se laisser perturber par ce qui se dit sur son groupe “Je ne fais pas attention à ce qui se dit autour de mon équipe. Les influences extérieurs, je n’en ai rien à foutre.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire
Veuillez insérer votre nom ici