Football local

Élite One : L’intégration éclaire de Giovanni Oum Nouma avec Dragon de Yaoundé

Crédit photo : Neptune Pictures

Arrivé sur la pointe des pieds au Dragon de Yaoundé à l’intersaison en provenance du FC Montceau en National (France), Giovanni Oum Nouma (25 ans) fait déjà belle impression. Très à l’aise dans son nouvel environnement, le milieu de terrain franco-camerounais a laissé éclater son talent dès les matchs de pré saison. En championnat, Oum a déjà marqué une fois et délivre une passe décisive en quatre matchs. Des statistiques plutôt flatteuses pour un nouvel arrivant qui marque déjà son territoire sur les pelouses d’Elite One.

Le natif de Paris expliquait au micro de la CRTV que son arrivée au Cameroun avait été motivée par Samuel Eto’o « Ma venue au Cameroun a été motivée par le président de la FECAFOOT Samuel Eto’o, par rapport au nouveau concept qu’il a amené. Inciter les binationaux à revenir jouer dans leur pays et aussi de ramener les gens au stade. Si je peux apporter ma pierre à l’édifice, apporter quelque chose au football camerounais, c’est un réel bonheur. C’est vraiment ce qui m’a motivé à revenir ici, sur la terre de mes ancêtres ». Il a par la même occasion encouragé les binationaux à venir jouer au pays. Une décision que son coach Stéphane Edjangue salue « Il a eu le courage de ne pas rester de l’autre côté. Il est venu nous donner un coup de main. Il s’est intégré à notre système de travail au Cameroun ».

Formé à l’AS Lorraine et au RC Strasbourg, le nouveau joueur de Dragon est venu se relancer pour mieux rebondir, lui qui a connu le milieu professionnel en Grèce et Italie. Pour l’heure, il est au Cameroun et entend bien jouer les premiers rôles, et qui sait ? Peut-être le CHAN avec le Cameroun en ligne de mire en janvier prochain en Algérie ? L’avenir nous le dira.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Powered by Live Score & Live Score App
error: Ce contenu est protégé !