Lionnes

Gabriel Zabo : « Il nous a manqué du temps pour peaufiner notre système »

Le sélectionneur des Lionnes indomptables tire les leçons de la participation du Cameroun à la Can Maroc 2022 dans Cameroon tribune.

Quel bilan de la participation du Cameroun à la Can féminine 2022 ?

Il est mitigé. En venant au Maroc, nous avions une mission et des ambitions. Aller chercher pour la première fois la CAN. Avec le recul, on avait la possibilité de le faire au regard de notre potentiel. Malheureusement, on ne l’a pas fait tout comme se qualifier directement pour la Coupe du monde. Toutefois, nous gardons espoir d’y aller. Nous avons joué cinq matchs avec deux victoires, deux nuls et une défaite. Nous avons une équipe en devenir  qui a de la matière. C’est vrai qu’il y a eu des regrets mais beaucoup plus de satisfactions et d’espoir.

Vous évoquez une équipe en devenir, qu’est-ce qui vous le fait penser ?

C’est une belle équipe parce que nous avons su faire un dosage intelligent entre l’ancienne garde et les nouvelles joueuses. Quand vous regardez les filles comme Colette Ndzana, Ange Bawou, Monique Ngock, Claudia Dabda ou encore Kévine Ossol, vous sentez tout de suite qu’est la relève. A côté de celles-là, il y a d’autre Fatimatou Kome par exemple. Maintenant il y a des anciennes comme Nchout Ajara, Aboudi Onguene qui les encadrent et les accompagnent vers le haut  niveau. Croyez-moi, il y a matière à croire en l’avenir.

Des regrets particuliers dans vos choix ?

Peut-être que je ne changerai pas beaucoup de choses. Nous avons bouclé la compétition avec un dispositif différent de celui des deux premiers matchs. Nous n’avons pas eu le temps de peaufiner le système de jeu. Nous avons eu certaines joueuses quelques jours avant le match contre la France. Il a fallu être dos au mur pour qu’on se jette à l’eau. Nous avons sélectionné des joueuses en fonction d’une animation précise.

Toutefois, nous allons précieusement capitaliser les enseignements tirés dans la préparation des prochaines échéances. Je n’ai peut-être pas de choses à me reprocher mais à améliorer par contre. Malencontreusement, il y a des filles dans nos plans qu’on avait souhaité avoir. Leur absence à quelque peu compromis nos chances mais cette situation a permis à des joueuses de se révéler à certains postes.

Une certaine opinion vous reproche d’avoir maintenu votre confiance à la capitaine Gabrielle Aboudi Onguene

L’opinion camerounaise en matière de football est souvent démesurée parce qu’on attend beaucoup des entraîneurs et des sportifs. Je suis personnellement satisfait de la capitaine surtout au niveau du recadrage de certaines jeunes. Elle a joué de malchance sur certains points mais elle a été d’un apport positif comme les autres cadres comme Nchout Ajara qui prend du volume, Johson, Awona en défense et Ngock Yango dans l’entrejeu. Quand on a de pareilles joueuses, on doit les exploiter au maximum. 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Powered by Live Score & Live Score App
error: Ce contenu est protégé !