Actualités

Guibaï Gatama ne participera pas à la session du COMEX

Alors que le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), Samuel Eto’o a convié tous les membres de son comité exécutif à une importante session de travail pour ce 26 août à Douala, Guibaï Gatama, membre de ce comité et par ailleurs délégué de la ligue régionale de football de l’extrême nord a annoncé qu’il ne répondra pas présent à cette convocation. Comme motif avancé par le journaliste, l’imposture de Samuel Eto’o, président en exercice de la FECAFOOT, qui selon lui, ne devrait plus présidé et convoqué ces sessions : « Pour rester cohérent avec mon engagement au strict respect des statuts et règlements de la Fécafoot, je ne participerai pas à une session du Comité Exécutif convoquée par une personne n’étant plus qualifiée pour le faire.
Pour rappel, Monsieur Samuel Eto’o Fils, signataire de la convocation du Comité Exécutif du 26 août 2022, n’est plus président de la Fécafoot depuis sa condamnation le 20 juin 2022 à 22 mois de prison ferme pour fraude fiscale en Espagne, en vertu des dispositions combinées des articles 36 et 47 des statuts de la Fécafoot.
» a t-il déclaré dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Le directeur de publication de l’Oeil du Sahel en a profité pour taxer la gestion de l’instance faîtière du football camerounais d’illégale et de personnelle et promet par la même occasion, de dénoncer cette gestion jusqu’à annulation du mandat de Samuel Eto’o : « Mû par un esprit républicain et soucieux du respect de la règle de droit, je ne resterai pas silencieux et ne me ferai pas complice de la violation permanente des statuts et règlements de la Fécafoot dont le nouvel exécutif, sous la houlette de son Président, est désormais coutumier depuis de longs mois. Je suis d’autant plus conforté dans ma dénonciation que le projet d’ordre du jour de la réunion du Comité Exécutif qui m’a été partagé comporte des points de régularisation des dysfonctionnements et entorses que j’ai soulevés dès les premiers jours de notre mandat et qui m’ont valu une suspension arbitraire de trois mois du Comité Exécutif.» a t-il indiqué.

Pour rappel, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a donné raison à Samuel Eto’o dans son procès contre une franche de l’assemblée générale de 2009. Une nouvelle qui devrait ravir les amoureux du football camerounais mais au contraire, donnera naissance à de nouvelles procédures judiciaires comme annoncé par Abdouraman Baba.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Powered by Live Score & Live Score App
error: Ce contenu est protégé !