Jean René Akono : “On n’a même pas eu les primes olympiques”

0
729

L’équipe féminine de Volleyball Dames est une fois de plus championne d’Afrique. Trois titres, en trois éditions, c’est inédit pour le volley-ball féminin Camerounais.

Interrogé sur ce nouveau sacre, Jean René Akono, le sélectionneur national s’est penché sur les problèmes qui auraient pu éloigner le Cameroun du titre “On est content pour la victoire. Je voulais rendre hommage à ma sœur qui est décédé il y a 1 an jour pour jour. C’est un jour très spécial pour moi. Elle vivait avec moi en France, elle est décédé le 19 septembre. Je n’ai pas pu l’enterrer parce que, j’étais tombé positif au Covid, donc c’est un jour très spécial pour moi. Cette victoire, je la dédie à mes deux sœurs, parce que je les ai perdues en l’espace d’un mois, c’est ce que je voulais vraiment dire. Au delà de toutes les émotions, c’est ça qui me tenait vraiment à cœur.”

En ce qui concerne le nouveau titre “Pour parler du travail, ça a été le stage le plus difficile depuis que je suis à l’équipe, il y a des moments où on n’avait même pas d’eau aux entraînements. Les filles ne se sont jamais plaints. Ça fait des années qu’on travaille ensemble, c’est un groupe qui ne se plaint jamais. Elles travaillent, parce qu’on leur dit de travailler et on verra après. J’aimerais qu’on puisse comprendre qu’être sportif, c’est un métier, comme ceux qui sont allés à l’école, qui ont fait des études, parce qu’il y a énormément des sacrifices et c’est bien qu’on puisse respecter le fait qu’on ait choisit de faire du sport son métier et qu’on vive de ça, parce que le stage a vraiment été très dur.”

Les primes posent toujours problèmes. “Jusqu’à présent, on n’a même pas eu les primes olympiques qu’on a souvent lors des séances. Même à mon époque lorsqu’on jouait à chaque fin de stage, on avait au moins les primes olympiques et on a pas eu ça. Ces filles ne se sont jamais plaints, elles se sont fixées un objectif de faire le triplé. Donc, je remercie le seigneur, on a pu faire le triplé, c’est vraiment grâce à elles, tout le mérite les revient.”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici