Lions indomptables : Antonio Conceiçao explique ses choix

0
233

Face à la presse ce lundi 23 août 2021 à la salle de conférence du stade d’Olembe, le sélectionneur des Lions lndomptables Antonio Conceiçao a rendu publique une liste de 28 Lions.

Le Cameroun prépare sont entrée dans les matchs qualificatifs pour la Coupe du Monde Qatar 2021. Il va falloir affronter tout d’abord le Malawi, ensuite la Côte d’Ivoire, dès le mois de septembre.

Comme de coutume, il s’est plié à la séance de questions et réponses face aux journalistes.

Après votre campagne à l’étranger, pourquoi porter votre choix, sur les joueurs confirmés, n’avez vous pas fait de nouvelles détections ?

” Moi en tant que sélectionneur, on a différents temps de travail et je dois aussi être aussi bien attentif pour tous les joueurs ayant la possibilité de représenter l’équipe nationale du Cameroun. Aussi bien à l’étranger qu’au pays. Ce qui est important pour nous, c’est qualification pour la Coupe du Monde, mais aussi la CAN à la maison. Il est bien évident que le groupe commence à se former. Je dois choisir les meilleurs pour représenter la pays. On fait un gros travail d’bservation, d’analyse, il y a qui sortent au public et d’autres pas, par question de stratégie. Mais nous, nous avons notre objectif. Mes choix se font sur les joueurs qui ont des capacités pour les deux prochaines matchs. Par rapport aux autres convocations, nous aller vous rendre compte, qu’on a toujours introduit du sang neuf. On a aussi bien mis les joueurs du championnat locale que d’autres joueurs. On est très attentif, parce qu’on travaille pour le présent, mais aussi pour le futur du football camerounais, on est très attentif à ce qui se passe plus bas aussi . Vous voyez, il y a des joueurs dans les U23 qui se retrouve avec nous ici aujourd’hui. L’autre surprise c’est qu’il est tout à fait possible qu’un joueur locale pendant la semaine, soit appelé à rejoindre ce groupe là.”

Comment avez-vous trouvé le stade d’Olembe ?

” Tout est bien dans le stade. Merci au Président Paul Biya parce que tout est beau et ce stade est parmi les plus beaux en Afrique et l’un des meilleurs dans le monde

Allez vous rappeler Joël Matip ?

“Le cas Matip n’est pas nouveau. L’équipe Nationale est ouverte à tous et on ne ferme la porte à personne. Matip ne veux pas venir à l’équipe Nationale. On ne peut pas mettre le nom des gens qui ne sont intéressés sur la liste. Matip joue dans un grand club et c’est un bon joueur, s’il veut venir, la porte est ouverte et on mettra son nom dans la liste.”

A qui allez-vous confier vos buts? Ondoa ou Onana?

” Les gardiens qui ont été appelés sur cette liste, sont les gardiens en qui, on a totalement confiance. Par rapport à la situation de Fabrice Ondoa, moi en tant que sélectionneur, je sais que c’est que c’est un très bon gardien qui a apporté beaucoup au pays et qui a grosse qualité, Moss on doit être objectif. Fabrice Ondoa, ça fait presque 2 ans qu’il est très peu de matchs compétitifs et au jour d’aujourd’hui, il n’a pas de club. On ne peut pas se permettre d’appeler à l’équipe nationale, un joueur qui n’a pas de club. Et il ne s’entraîne pas avec un groupe de travail, donc aujourd’hui, il faut qu’on soit objectif et on soit honnête par rapport à ça. (…) Lorsque je fais me choix en tant que sélectionneur, je les fais par rapport à la méritocratie et par rapport à ce que je recherchais pour l’équipe. Je ne regarde pas si un joueur est beau, où pas beau, qu’il est gentil où pas, je ne fais pas me choix comme ça. Pour Anano, comme vous le savez tous, il a été suspendu, suspension qui est entrain de toucher à sa fin. Il va pouvoir reprendre les entraînements collectif avec son club dans les prochains jours et pouvoir faire la compétition fin octobre, début novembre. On va se focaliser sur les joueurs qu’on a, c’est le plus important. Pour la liste des convoqué, on fait un gros travail d’analyses, pour avoir un maximum d’informations. On est en contact permanent avec les joueurs, pour savoir aussi comment ça se passe dans leurs clubs, dans leur vie familiale. On est en contact avec leurs médecins, leurs entraîneurs. On échange en permanence avec les joueurs et avec les prestations qu’il font dans leurs clubs, et leurs passés, c’est normal que je puisse faire mes choix.”

Pensez-vous que cette équipe peut s’en sortir lors de la CAN?

” Pour le moment , nous ne parlons pas de la CAN, mais de la Coupe du monde, c’est ce qui nois préoccupe pour le moment. Chaque chose en son temps.”

Peut-on espérer une qualification pour le mondial pour cette équipe ?

” Il est vrai que les joueurs commencent à comprendre qu’il faut créer une équipe forte, une identité, c’est pour ça que j’essaie de maintenir ma ligne sur mon équipe. Les joueurs commencent à comprendre ce que moi je recherche collectivement et aussi bien sur le plan défensif et offensif. L’équipe est solide, offensivement, on a un gros volume de jeu. C’est vrai que sur les 2 derniers matchs, il nous a manqué des buts, il nous a manqué de la qualité individuelle devant les buts, mais on travaille dessus, j’ai entière confiance aux joueurs. On a tous les arguments pour créer une équipe forte, pour combattre les autres pays.”.

Connaissez-vous nos prochains adversaires, Malawi et côté d’Ivoire ?

“Comme toujours, indépendant de nos adversaires, on a la même façon de travailler. On passe beaucoup de temps au pays, on regarde beaucoup de matchs du championnat locale et on vient là pour organiser pour que les joueurs aient tout utes les conditions et qu’ils puissent se concentrer sur le football. Et éviter tout folklore autour de l’équipe nationale, parce cette équipe a besoin d’amour, mais aussi de tranquilité. Pour nos 2 prochains adversaires, ce qui nous préoccupe le plus, c’est le Malawi. C’est une équipe qui théoriquement plus faible que la Côte d’Ivoire et le Cameroun. C’est une équipe qui vient ici pour nous compliquer la tâche, elle va donner le meilleur d’elle même (…) A nous à travers notre système tactique avec le talent et la créativité de nos joueurs, de pouvoir faire la différence. Aujourd’hui, il n’y a plus de matchs faciles, toutes les équipes se préparent de la meilleure des manières. On attend aussi bien des difficultés de la part du Malawi, du Mozambique et de la Côte d’Ivoire, mais on est préparé et on est prêt à aller au combat.”

Par rapport au tirage au sort de la CAN?

” Il n’y pas de groupe de la mort, tous les groupes sont équilibrés. Donc par rapport à ces 4 équipes du Groupe A, ça va être des matchs difficiles.

Avez-vous la pression ?

“Je n’ai aucune pression. Nous sommes dans le monde du football, on est habitué à cette pression là. Je donne le meilleur deo moi même, que les personnes responsables, aussi bien le Ministre et la fecafoot veulent continuer avec mes services, on va toujours donner le meilleur de nous même. Je me préoccupe dees joueurs, de ce que j’ai à faire. La pression, c’est pour ceux qui n’ont pas à manger, moi en tant que entraîneur, je suis heureux de faire ce que je fais.”

CDM, CAN, ne pensez vous pas rappeler des joueurs cadres expérimentés ?

” Le plus important c’est que d’ici à la CAN, on a 6 matchs. Ces 6 m’a changé sont qualificatifs pour la Coupe du Monde. Le plus immédiat est de faire partie de cette Coupe du Monde, ça c’est le principal objectif. Si nous faisons une bonne prestation, ça va faciliter les choses pour la Can. C’est très important, parce que les joueurs vont gagner en expérience, tout ça est important par rapport à la CAN. Comme je vous l’ai dit, nous sommes focalisé sur la CAN. On a ramené des jeunes joueurs qui ont envie de joueurs et d’autres qui jouent dans les grands championnats, les grandes équipes. Donc, moi je ne vois pas ce problème là, la compétitivité au sein de l’équipe augmente, les joueurs ont envie de gagner, on faim de victoires, ont faim de trophée. Moi je ne vois pas ce problème là, bien au contraire, l’équipe se transforme et devient encore plus forte. Parce que chacun doit se battre bet donner le meilleur de lui même, s’il venir dans le groupe des Lions et par la suite gagner sa place de titulaire. Pour moi ce qui compte, ce n’est pas l’âge, bien au contraire, la rentabilité et la qualité du joueur.”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici