Njanka Beyaka évoque la régression du championnat camerounais - Allez Les Lions
Football

Njanka Beyaka évoque la régression du championnat camerounais

Pierre Njanka Beyaka, ancien international camerounais a accordé une interview au journaliste Richard Naha. Au cours de celle-ci, l’ancien joueur d’Olympique de Mvolyé a fustigé le niveau très bas du championnat camerounais ceci à cause d’une mauvaise formation dans les centres et une unique fixation sur l’Eldorado par les joueurs d’aujourd’hui.

Au micro de Richard Naha, le champion d’Afrique 2000 est revenu sur le niveau actuel du championnat camerounais. Pour lui, il est actuellement d’un niveau qui laisse à désirer car la formation des jeunes dès les centres de formation n’est plus de qualité à son sens. La plupart des jeunes joueurs ne pensent qu’aux voyages vers l’extérieur et oublie de se concentrer sur le plus important : la formation. À tel point que les jeunes des centres de formation aujourd’hui ne parviennent pas à tenir face à des entraînements avec un rythme poussif et accéléré. Le finalise de la Coupe de France avec Sedan en 2005 a affirmé que : « Le niveau du championnat est trop bas. Il est vraiment bas. On a un centre de formation à Sangmelima. Quand je suis arrivé là-bas l’année dernière, ils ne se préoccupent que des détections. C’est la seule chose qu’ils ont en tête. Ils ne cherchent pas à travailler. Quand tu leur mets un entraîneur qui met un peu de rythme, ils ne tiennent pas. Beaucoup de jeunes ne pensent qu’à l’eldorado. Ils ne pensent pas à travailler avant d’avoir ça.» a t-il expliqué dans son entretien.

Plus encore, les acteurs du championnat local n’ont pas conscience de ce que c’est à eux de rehausser le niveau du championnat avant de penser à l’intervention des présidents de club ou l’administration du football camerounais. Njanka Beyaka estime que ce n’est pas trop la question d’argent qui pose le problème sur le niveau du championnat mais plutôt le degré de sérieux des joueurs et leur implication. Le vainqueur de la coupe de France 2001 avec Strasbourg a alors déclaré que : « Quel que soit ce qu’un président donne, si les joueurs ne prennent pas conscience que c’est eux qui peuvent élever le niveau du championnat, ça ne donnera rien. Il faut que les acteurs eux-mêmes soient impliqués. À l’époque, les joueurs venaient de l’Europe pour jouer le championnat camerounais. » a-t-il confié à Richard Naha.

Njanka Beyaka pense donc que le niveau du championnat camerounais passe par une bonne formation des jeunes dès la base. En outre, il faut plus de sérieux et une grande implication des acteurs (joueurs de football) du championnat camerounais.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Powered by Live Score & Live Score App
error: Ce contenu est protégé !