Qualifs Mondial 2022 : Le calvaire des Burkinabés en Algérie avant le match décisif

0
126

Insolite. Arrivée en Algérie le 15 novembre en prévision de son match contre les Fennecs comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, la sélection du Burkina Faso a fait le tour du web. Et pour cause, les joueurs se sont changés directement sur la pelouse lors de leur séance d’entraînement. Explications.

Après un vol Marrakech – Alger atterri à 12h, la délégation Burkinabè a eu tout juste le temps de passer par son hôtel avant de se rendre à Blida pour sa première séance d’entraînement prévue à 17h. Blida, c’est la ville du légendaire stade Chahid Mustapha Tchaker, populaire car en piteux état. Fief de l’équipe nationale d’Algérie, le stade de Blida est pourtant régulièrement pointé du doigts par Djamel Belmadi lui-même lors des matchs de sa sélection. Pelouse impraticable, coupure d’électricité en plein match, commodités annexes délabrées, c’est à se demander comment est-ce que des rencontres peuvent encore y être programmées.

Alors qu’une réhabilitation du stade est promise régulièrement depuis de nombreuses années, il n’en est rien. Réfection de la pelouse naturelle, changement de l’emplacement des vestiaires conformément aux règlementations de la FIFA et travaux de mise à niveau, autant de promesses qui ne voient pas le jour et qui ont mené les Bukinabés à se donner en spectacle. Sous la pluie et avec des températures ne dépassant pas les 12 degrés, les Étalons choisissent de se changer sur la pelouse avant leur séance d’entraînements, refusant d’utiliser les vestiaires qui sont « dans une situation catastrophique ». 

À l’heure où le développement des infrastructures est une des priorités de la CAF, l’Algérie semble rester en marge de ce projet. Il est pourtant évident que le développement du football africain reste tributaire du renforcement des infrastructures sportives et de leur mise à niveau. 

Djamel Belmadi l’a dit et c’est de notoriété publique, l’Algérie ne dispose pas d’un seul terrain répondant aux normes internationales. Il est peut-être temps de lancer un vrai plan de mise à niveau des infrastructures…

Enfin, d’autres problèmes liés à l’aménagement et à la logistique créent régulièrement des polémiques en Algérie. Dernier fait marquant : un stage des U17 et U18 des équipes nationales d’Algérie a été officiellement annulé suite à une mauvaise organisation logistique de la FAF qui n’a pu réserver les billets d’avion à temps pour l’ensemble de la délégation. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici