Sponsoring : Betoo au chevet des clubs du Wouri

0
158

L’entreprise camerounaise a signé un partenariat avec la ligue départementale du Wouri dont l’objet est l’amélioration de la formation des jeunes footballeurs à travers un apport en équipements et en argent pour les clubs qui évoluent dans ladite ligue. L’accord a été signé pour les quatre prochaines années.

L’entreprise camerounaise de paris sportifs vient une fois de plus d’activer sa fibre sociale. Après son programme de lutte contre l’insalubrité dont les principaux destinataires étaient les jeunes des quartiers et ses dons aux populations en collaboration avec la fondation Samuel Eto’o, le bookmaker Betoo se tourne cette fois vers les footballeurs amateurs.

Sa cible n’a pas changé. Le bookmaker camerounais qui s’inscrit dans la logique des entreprises qui tentent de rendre aux populations le soutien qu’elles leurs apportent, vient de s’engager à soutenir les jeunes pratiquant du football amateur du département du Wouri. Pour ce faire l’entreprise aux 800 points de ventes dont 50 propres à Betoo et 7
agences va accompagner les 32 clubs de la ligue départementale du Wouri en fournissant à ces derniers des équipements sportifs et en supportant les frais relatifs au paiement des licences des joueurs et encadreurs.

Cet important geste perdurera durant les quatre prochaines années ne s’arrêtera pas qu’à du sponsoring. Il sera également question d’apporter au football amateur une expertise en matière de structuration de projets sportifs,
ceci se verra dans les jours à venir par l’implémentation des programmes de recyclages des
encadreurs par des experts locaux internationaux, par des programmes de détections mettant à contributions des recruteurs internationaux.

« Cet accompagnement de Betoo est l’aboutissement d’un long processus puisque nous discutons depuis de longs mois. C’est un moment fort de l’histoire du football dans le département du Wouri en ce sens qu’il permet le renforcement des plateaux techniques des clubs , c’est donc un pas énorme de franchi puisqu’avec le nouveau système FIFA connect si à la clôture un club n’a pas 11 licences , ce dernier ne pourra pas participer au championnat » déclare Ferdinand Ngo président de club au micro de Camer.be

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici