Patrice Motsepe : « montrer au monde le meilleur du football africain »

0
81

En marge d’une visite au stade d’Olembe ce lundi 20 décembre, le président de la Confédération africaine de football (CAF) a tenu un discours rassurant après sa journée au Cameroun, pays hôte de la 33ème édition de la Can qui se jouera du 9 janvier au 6 février 2022.

Crtv : Quelle appréciation faites-vous de cette infrastructure (Stade d’Olembe) et quelle est son importance pour la CAN qui débute en janvier ?

Patrice Motsepe : J’ai été très content de recevoir mes frères ici présents, il faut le dire nous sommes tous des frères, ainsi que mes sœurs.  Au Caire, pour l’Assemblée générale extraordinaire de la CAF mon message de clôture était clair : Nous serons tous présents au Cameroun dans quelques semaines. Je suis si fier du travail effectué. On peut se rendre compte de l’ampleur des engagements pris pour que les problèmes évoqués ces derniers jours soient réglés. Nous allons organiser cette CAN, en partenariat avec le gouvernement du Cameroun, le peuple du Cameroun, la CAF et le nouveau président de la Fédération camerounaise Samuel Eto’o. Nous sommes prêts à montrer au monde le meilleur du football africain, le meilleur de l’hospitalité africaine. Ce sera une CAN réussie, la plus réussie de toutes !”

Crtv : En janvier ? A quand le coup d’envoi ?

Patrice Motsepe : Eh bien, je serai ici dès le 07 janvier, tout comme tout le reste. Nous devons tous être ici dès le 07, et si j’y suis le 07 janvier, le coup d’envoi sera donné automatiquement le 09. Mais il ya ceci d’important, nous devons croire au peuple. Nous devons cesser d’être de ceux-là qui sont constamment sceptiques, ayant des opinions négatives au sujet des nôtres. Partout dans le monde, les compétitions se heurtent aux difficultés. Nous devons être plus optimistes. Parfois nous sommes trop critiques envers nous-mêmes. Si nous ne faisons pas confiance aux nôtres, qui le fera ?

Donc je suis confiant, très content et fière de mon frère ici présent (le SGPR Ferdinand Ngoh Ngoh Ndlr). Je suis également fier de lui (le MINSEP Narcisse Mouelle Koumbi), du gouverneur ici présent et de mon très cher Eto’o (rire) et bien sûr de mon frère, le Vice-président de la CAF, Augustin Senghor. Nous sommes une génération d’Africains qui doivent croire en eux, que nous pouvons organiser une très belle compétition de football telle que vous le voyez en Europe et partout ailleurs. Donc, on se verra le 09 janvier lorsque le coup d’envoi sera donné. Déjà le 07 je viendrai avec ma femme et mes enfants parce que nous sommes tous camerounais. Je vous remercie !

Propos recueillis par la Crtv

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici